Retour aux Archives municipales

1622, Montpellier assiégé

Les 50 jours qui ont changé l’histoire de la ville

Du 31 août au 19 octobre 1622, le roi Louis XIII et ses armées mettent le siège devant Montpellier, tenu par la rébellion protestante sous le commandement du duc Henri de Rohan. Après un mois et demi de siège, la ville se soumet sans être vaincue. Dernier acte local des guerres de Religion, cet événement majeur a transformé le visage de la ville. Il marque, sur le plan politique, son intégration à la monarchie française. De bastion du Calvinisme, Montpellier devient « capitale du Languedoc », fidèle au roi et catholique. Ses répercussions sont à la fois politiques, sociales et surtout urbanistiques. La ville connaît alors un bouleversement structurel inégalé jusqu’à la seconde moitié du XXe siècle.

C’est pourquoi le service des Archives de la Ville et de la Métropole, avec la collaboration du Réseau des Médiathèques et l’association Les Ouvriers de la Commune Clôture, vous propose une exposition pour commémorer le 400e anniversaire du siège de Montpellier.

Crédits

Documentation et texte : Archives municipales de Montpellier
Développement : Arnaud Martin pour 23Forward
Crédits photos : Archives municipales de Montpellier, Montpellier Méditerranée Métropole – Médiathèque centrale Emile-Zola, BnF – Gallica, Archives départementales de l’Hérault, Jean-Louis Vayssettes, Wikimedia commons.
Vidéo : association Les Ouvriers de la Commune Clôture
Plateforme Web : Musee.info

1622, Montpellier assiégé

Les 50 jours qui ont changé l’histoire de la ville