Retour à “Gouverner Montpellier au XVIIIe siècle”

Description de la ville

Les plans de Montpellier réalisés au XVIIIe siècle et au XIXe siècle montrent un espace urbain qui évolue lentement. Il s’étend au-delà des anciennes murailles vers le Sud-Ouest et l’Ouest, de part et d’autre de la place du Peyrou. Les casernes y marquent une limite, et l’habitat se développe entre la route de Toulouse et le chemin de Ganges. Le faubourg du Courreau est progressivement loti et bâti, et permet de rejoindre Celleneuve qui est progressivement rattaché à la ville. Au Sud et au Sud-Est, les faubourgs de la Saunerie et de Lattes s’étendent encore plus lentement, et la citadelle constitue toujours un obstacle à l’extension urbaine.

  • Plan de la ville et citadelle de Montpellier avec ses environs
    Gravé par Nicolas Chalmandrier, 1774
    Archives de Montpellier, 3 Fi 31
  • Tableau d’assemblage des plans d’alignement des rues de la ville de Montpellier
    Par les architectes Fovis et Boué, 1825
    Archives de Montpellier, 1 Fi 15

Description de la ville